L’Expresso – Monkeyshines (1890)

Fête du Court-Métrage 2020, jour 1 : avant le cinéma.

Salut Billy, et bienvenue au 7ème Café ! Du 25 au 31 mars 2020, c’est la Fête du Court-Métrage dans toute la France ; un évènement annuel destiné à tous, dans le but de faire découvrir ou redécouvrir tout ce que le format court a à offrir au cinéma. Cette année, coronavirus oblige, les projections ont été annulées, mais qu’à cela ne tienne ! Le site de l’évènement a mis en ligne un lecteur qui donne accès gratuitement pendant toute la semaine – et seulement cette semaine – à la sélection. Ce sont donc près de 80 films qui sont à découvrir ! Pour avoir toutes les infos, la programmation et avoir accès au lecteur, rendez-vous sur le site officiel de la Fête du Court-Métrage ou découvre le programme ici. Pour ma part, ce sera 7 jours, 7 courts, pour une semaine complète d’Expressos de réalisateurs et réalisatrices de talent. Ce sont Thomas Edison et William Laurie Dickson qui ouvrent le bal avec les Monkeyshines !

La date officielle de naissance du cinéma, c’est le 28 décembre 1895, lorsque les frères Lumière présentèrent pour la première fois leur cinématographe au public, avec leur premier film, La Sortie de l’Usine Lumière à Lyon, dont nous avions parlé lors de la dernière Fête du Court-Métrage. Cependant, comme je l’avais déjà rappelé alors, ce n’est pas tout à fait la vérité, puisque le véritable premier film à proprement parler est le Dickson Greeting de 1891, réalisé par William Kennedy Laurie-Dickson pour le compte de Thomas Edison. Mais encore avant cela, nombreux sont ceux qui tentèrent de résoudre le paradigme de l’image en mouvement.

Parmi ces pionniers expérimentateurs, on pourrait citer Eadweard Muybridge et son zoopraxiscope, le Théâtre Optique d’Émile Reynaud, ou encore le plus célèbre d’entre tous, Louis Le Prince et sa Scène au Jardin de Roundhay de 1888, qui aurait pu être définitivement inventeur du cinéma s’il n’avait pas disparu mystérieusement à l’aube des années 1890. Mais aujourd’hui, on s’intéresse aux expériences menées par Dickson et Edison juste avant la concrétisation de Dickson Greeting, avec les Monkeyshines de 1890.

Les Monkeyshines, ce sont trois courts-métrages précurseurs du cinéma qui furent réalisés par l’ingénieur pour tester le format et les capacités du Kinétographe, la caméra développée par Edison. Si le Monkeyshines n°3 est aujourd’hui perdu, les n°1 et n°2 subsistent encore à ce jour. Sur ces pellicules rudimentaires de quelques dizaines de secondes, on observe des silhouettes indistinctes, qui gesticulent et s’agitent curieusement – leurs actions donneront leurs titres aux films, « monkeyshines » signifiant « pitreries » ou « singeries » en français.

Les films en eux-même, bien sûr, n’ont pas grand intérêt. Ce sont de simples expériences, pas encore abouties, et qui n’eurent jamais vocation à être présentées au public. Mais toute leur importance est historique ; les Monkeyshines, c’est le prélude au cinéma, l’avant-propos du 7ème Art. Ils acquièrent en ceci une qualité presque légendaire, mystique.

Et puis, surtout, ce sont des objets de curiosités. La qualité archaïque du matériel cinématographique de Dickson crée des silhouettes extrêmement contrastées faites de noir et blanc quasiment pur, privées des échelles de gris intermédiaires qui permettent la distinction des détails – c’est d’autant plus vrai pour le n°1. Ainsi, on a l’impression de voir devant nous des spectres, des figures fantomatiques aux gestes irréels, comme une apparition impromptue sur une petite bande de celluloïd. Intrigant, non ?

Pour retrouver les autres critiques publiées à l’occasion de la Fête du Court-Métrage 2020, clique ici !

https://media.senscritique.com/media/000005253886/source_big/Monkeyshines_No_1.jpg
Esprit, es-tu là ?

— Arthur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :